10 plats incontournables

Avec sa forte exportation en Europe, l’aspect traditionnel et ritualisé de la gastronomie japonaise reste relativement peu connu par ceux qui la consomment hors de l’Asie. Il s’agit également d’une des cuisines les plus saines qui soient, avec ses fortes proportions de légumes, de poisson, de soupe et de riz blanc. Un certain nombre de plats sont accompagnés de wasabi, cette pâte verte, et de sauce soja, deux condiments désormais bien connus des Occidentaux. Un repas japonais complet se compose traditionnellement d’une soupe et de trois plats différents.

Entre recettes emblématiques et curiosités culinaires, voici dix plats populaires et incontournables à découvrir lors de votre voyage gourmand au Japon.

1- La soupe miso

La soupe miso est l’un des plats les plus populaires du Japon. Elle servirait à se rincer la bouche entre les dégustations, pour apprécier indépendamment la finesse de chaque bouchée. Le miso est une pâte de soja fermentée qui sert à la confection du bouillon, auquel on ajoute des légumes, des champignons, et parfois du tofu.

Soupe Miso japonaise

© Fotolia – FomaA – Japon

2- Les sushis

Les sushis sont presque plus populaires en Europe qu’au Japon, où ils sont consommés occasionnellement. Il s’agit d’assortiments de riz vinaigré sucré et de tranches de poisson cru (aussi appelées sashimis), ainsi que de légumes. Une boule de riz recouverte simplement d’un sashimi sera appelée nigiri, alors qu’un rouleau de riz et de poisson enveloppé dans une algue nori est un maki. On les sert avec du wasabi et de la sauce soja, mais attention : au Japon, il faut les déguster rapidement et en une seule bouchée.

Sushi, plat typique japonais

© Fotolia – FOTOWAWA – Japon

3- Les Yakitoris

Ces petites brochettes de viande ou de poisson grillé sont recouvertes d’une sauce brune et épaisse qui leur donne une saveur toute particulière et très appréciable. Souvent préparées avec du poulet, on en trouve cependant de toutes sortes : bœuf, champignons, poivrons, saumon, etc.

Yakitori : brochettes japonaises

© Fotolia – FomaA – Japon

4- Le poisson-globe ou fugu

Avis aux aventuriers, le fugu fait partie du folklore culinaire japonais pour une excellente raison : ce poisson, s’il est mal préparé, peut conserver les traces d’un poison mortel pour l’homme qui s’en nourrit. Les cuisiniers japonais suivent une formation spéciale pour pouvoir préparer sans risque des sashimis de ce met rare et raffiné.

Poisson Fugu cuisiné, Japon

© Fotolia – Casseb – Japon

5- Les Takoyakis d’Osaka

Spécialités de la ville d’Osaka, les takoyakis sont vendus dans la rue, dans de petites barquettes. Ce sont des boules de pâte croustillantes fourrées au poulpe, aux épices et au gingembre.

Préparation Takoyaki japonais

© Fotolia – Martinhosmat083 – Japon

6- Les Onigiris

Ces petites boules de riz, souvent triangulaires et accompagnées d’une algue nori, sont fourrées au poisson et aux légumes. Elles servent d’en-cas ou de repas rapides, idéales pour le déjeuner, contenues dans le bento, la boîte à repas japonaise.

Onigiri, plat Japonais

© Fotolia – Asab974 – Japon

7- Les Gyozas

Ce sont des raviolis très populaires au Japon, originaires de Chine. Confectionnés à l’aide d’une pâte de blé, ils peuvent être accommodés de légumes, de crevettes ou de viande, et sont soit bouillis pour une recette fondante, soit frits pour un rendu croustillant.

Gyoza japonais

© Fotolia – natchas – Japon

8- Les Okonomiyakis

Très répandu à Hiroshima, cet encas est devenu après la guerre un véritable plat. Se présentant sous la forme d’une galette salée à 6 niveau, ce met est composé de légumes, de nouilles et autres ingrédients et est agrémenté d’une sauce dont la recette varie selon le cuisinier !

Okonomiyaki, encas japonais

© Fotolia – Junce11 – Japon

9- Les Taiyakis

Ce sont de petits gâteaux en forme de poisson, confectionnés dans une pâte semblable à de la pâte à gaufre et fourrés de pâte de haricots rouges sucrés, de crème ou de chocolat.

Snack japonais : Taiyaki

© Fotolia – MoustacheGirl – Japon

10- Les Mochis

Consommés en grande quantité lors des événements traditionnels japonais, il s’agit de boules à base de farine de riz gluant, parfumées de différents ingrédients. Les perles de coco sont la variante occidentale de ce met glacé. Il en existe aux haricots rouges, au sirop, façon teriyaki ou encore au soja.

Mochi : dessert japonais

© Fotolia – oilslo – Japon